Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroller vers le haut

Top

2 Commentaires

[Paroles de passionné] L'Anonyme, ou celui qui mériterait de ne plus l'être

Parole de passioné : L'Anonyme

Pour inaugurer la série d’articles « Paroles de passionné»,  je vous propose de  partir à la rencontre de l’Anonyme, un artiste dijonnais au grand cœur, partagé entre humilité et passion. À mille lieux du rap cliché, bienvenue dans l’univers de l’Anonyme.

L’Anonyme…

Son nom d’artiste (« L’Anonyme»), ne lui est pas venu tout de suite. Même s’il écrit depuis ses années lycées, il a été confronté à « de grands moments de vide où plus rien ne battait dans sa cage thoracique». Sachant qu’il écrit avec son cœur, lorsque celui-ci est vide, l’inspiration vient à manquer. Il décide alors de prendre un nouveau départ et se trouve une personnalité plus familière. « L’Anonyme» lui colle à la peau, un caractère assez effacé, qui fais du hip-hop en étant bien conscient de ne pas rentrer dans le stéréotype du rappeur. On lui fait d’ailleurs souvent remarquer qu’il « n’a pas la gueule de l’emploi». Laissons les clichés à ceux qui ont la stupidité de tomber dedans! D’ailleurs, lui même ne sais pas vraiment comment il en est arrivé à faire du Hip Hop, il est tombé amoureux de l’écriture, l’ambiance et le flow qui lui donnent envie de vivre cette aventure musicale. Bercé par la « Old Shcool», il est également influencé par son entourage, que ce soit de Dijon à Paris, mais aussi virtuellement via de nombreux artistes et passionnés de sites et forums spécialisés.

 

Ses projets…

Il y a quelques temps maintenant, il a sorti un projet en téléchargement gratuit sur la toile. « Mon anonymosité» est un projet 11 titres,  une collaboration presque exclusive et intégrale avec Masto, un beatmaker de la région parisienne et le Polson Studio (95). Il opte pour la gratuité par « humilité, ou manque de confiance en lui» dans un premier temps, mais surtout grâce à sa vision de la musique mille fois plus humaine que pécuniaire. En effet, même si produire un projet est un investissement, que ce soit en temps et en argent, « le bonheur des moments passés avec tous ceux qui y ont participé vaut largement les frais dépensés».  Sur le projet on retrouve plusieurs invités comme Jazefa, Save ou Slimane Mokeddem, L’abbé Mase, ou encore Futur Proche). Le nombre de téléchargement est difficilement estimable, mais les retours ont été assez nombreux et élogieux. Comme l’Anonyme nous explique, « Le virtuel permet aux gens de s’exprimer beaucoup plus ouvertement qu’humainement» ce qui permet aux avis d’être  plus justes et objectifs.

Cliquez sur l'image pour télécharger gratuitement le projet de l'Anonyme

Cliquez sur l'image pour télécharger gratuitement le projet de l'Anonyme

 

Depuis le projet, il reconnait que ses études en parallèle et l’éloignement géographique ont compromis quelques collaborations. Espérons que ce soit partie remise.  Il a également eu la chance de pouvoir vivre l’expérience de la scène. Il a entre autres fait la première partie de PMD – Snowgoons).

Etudiant en Histoire et Anthropologie avant d’être un MC, il est actuellement à l’étranger pour ses études. Du coup, ces projets sont actuellement en stand-by. Rassurez-vous, d’ici la rentrée prochaine, il rejoindra la capitale où il espère bien pouvoir ressortir la plume et (enfin) participer à de nouveaux et nombreux projets.

 

Les rencontres…

Les rencontres, c’est surement l’aspect de l’aventure que l’Anonyme affectionne le plus. Pour l’artiste au grand cœur, les relations humaines sont primordiales et lui donne la force d’avancer dans ses projets. Que ce soit avec ses collègues dijonnais avec qui il a partagé de nombreux moments (Dr.Larry, Idi, Iltikia, Nuits Blanches…), ou l’équipe parisienne notamment Gwenzel de Futur Proche auquel il passe une spéciale dédicace :  » Je lui adresse ici mes meilleurs vœux pour ce qu’il va lui arriver bientôt, et surtout, qu’il sache que j’ai pu voir des Ailes brûlées dans le ciel du printemps d’un Futur Proche…». Les puristes comprendront… Parmi l’équipe parisienne, il y tout ceux qu’il a pu rencontrer sur  le tournage du clip « Corde Raide», entre autres les Partnez. Si il y en a un à qui l’Anonyme doit énormément, c’est Masto. Une anodine rencontre virtuelle parmi tant d’autre qui s’est soldé par une véritable rencontre et une collaboration lors de l’enregistrement de « Mon anonymosité». Masto lui fait connaître à l’occasion, des artistes marquants, mais avant tous des personnes exceptionnelles (Evil, Venom, Save, l’abbé Mase, Slimane…). Pour finir il y a tous les artistes avec qui il a eu l’occasion de partager la scène, et des moments inoubliables (PMD, Sean Strange, Dgiz, Grand Corps Malade…).

 

Le mot de la fin…

« Je remercie  les supports qui m’ont aidé, Grizzmine, Les échos du hip-hop, Strictly hip hop mag (Swift) et Le Vrai Rap Français, qui font du boulot sérieux et passionné. Un grand merci à toi pour ce petit intérêt que tu portes pour ma musique, ça me fait plaisir. J’espère que dès la rentrée, tout reprendra du service, et avec un bel entourage. Je salue mes compères, tous ceux que j’ai pu citer ici, mes nuits blanches disséminés désormais un peu partout dans la France…Paix, Humblement.» L’Anonyme.

C’est moi qui remercie l’Anonyme de m’avoir consacré du temps mais également pour sa sincérité et son humilité. N’oubliez pas, les meilleurs artistes, ne sont pas forcément les plus médiatisés…

 

Image de prévisualisation YouTube

  À bientôt pour de nouvelles « Paroles de passionné»!

Vous pensez avoir votre place dans cette rubrique? N’hésitez pas à me contacter!

Suivez moi sur Twitter (@maximebee) pour de nouvelles aventures 😉 

Commentaires

  1. Masto

    Très belle article merci à vous deux et a tous ce qui supporte l’anonyme peace

  2. coco

    Que du plaisir . Des textes d’une sensibilité, vérite , authenticité comme l’anonyme

Soumettre un Commentaire